LE PROPHÈTE ET LES JUIFS

LE PROPHÈTE ET LES JUIFS

« Michaël. - [...] L'idée insidieuse selon laquelle, si quelque chose va mal "en islam", c'est qu'il doit bien y avoir un juif derrière va connaître un succès grandissant qu'auront peine à compenser un petit nombre de hadiths tentant de présenter des juifs sous un jour plus favorable. Trop tard, le mal est fait. Cette haine s'est incrustée, récupérant les figures clés de l'antisémitisme moyen-oriental. Des prédicateurs contemporains, sous couvert de l'autorité du Prophète et du Coran, ne cesseront d'agiter ce spectre pour justifier tous les malheurs du monde musulman, passé et actuel. Sauf que, dans le contexte de Muhammad, l'ethnicité et les convictions religieuses comptaient pour peu, à partir du moment où il s'agissait de personnes médinoises insérées dans leurs logiques tribales et politiques de pouvoir, d'alliance et de survie. Muhammad ne fait référence qu'aux juifs médinois qui s'opposent à lui, jamais à tous les juifs de Médine, et encore moins à l'ensemble ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Jean Starobinski (© Gallimard)

Jean Starobinski
Hommage à ce grand théoricien de la littérature

Sondage IPSOS