Le Prisonnier

Le Prisonnier

Pour le pire et le meilleur, les romanciers ont leur courrier des lecteurs. « Certaines lettres vous bouleversent. D'autres vous intriguent. Comme celle reçue d'une prison avec une étrange requête. » Tout le roman de Michel Ragon part de là. Le prisonnier s'intéresse en effet moins aux livres qu'à l'ex-épouse du narrateur, Christine, dont il aurait été épris et qu'il croit reconnaître dans le personnage de Flora. S'ensuit un échange de correspondance qui durera des années. Aussi fasciné qu'exaspéré par la ténacité de son correspondant, le romancier s'interroge sur son propre parcours, l'image de cette femme et ses premières amours. Les lecteurs ont aussi la fâcheuse manie de confondre le réel et la fiction, et d'attribuer à un écrivain les aventures de ses personnages. En cherchant de quels abîmes il a tiré son personnage de Flora, le romancier remonte le temps, cherche à démêler ce qui appartient à l'une ou à l'autre des femmes connues, à Christine, la bourgeoise mondaine, ou à Lou ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF