Le plus vieux roman du monde

Le plus vieux roman du monde

Régulièrement relancé, le débat sur l'encadrement et pourquoi pas l'abolition du commerce sexuel gagnerait sans doute à solliciter la littérature, très diserte sur la question.

Il y a autant de prostituées qu'il y a eu d'écrivains. Des courtisanes de Pétrone aux respectueuses de Jean Genet en passant par les grisettes de Flaubert, elles ont défié la morale autant que l'inspiration. Chacun y a puisé son lot d'espoir, de réflexion, de déchéance ou de montée aux cieux. À une époque où la prostitution n'était pas interdite, où le client n'était pas sanctionné, la fille publique faisait office de page blanche. D'abord, à travers elle, l'écrivain traduit le monde. Ainsi de Daniel Defoe qui, avec Moll Flanders, inaugure le personnage de la femme-objet, au moment même où émerge le capitalisme industriel. « La femme marchandise : ce personnage moderne est né en 1722, sous la plume du premier féministe », note Dominique Fernandez dans sa préface de l'édition Folio. La catin londonienne permet à Defoe de révéler un inframonde, celui des oubliés de la croissance, un sous-prolétariat que la bourgeoisie triomphante relègue dans l'ombre. Moll, qui « fut douze an ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes