Le philosophe caché du « macronisme »

Le philosophe caché du « macronisme »

Grand commandeur du champ intellectuel européen, Habermas fait l'objet, à 88 ans,d'une intense actualité éditoriale. Où l'on constate qu'il est peut-être la principale référence intellectuelle d'Emmanuel Macron, d'ordinaire associé à la pensée de Paul Ricoeur.

l'Allemagne a beau être, comme on dit, « notre grande voisine », sa vie intellectuelle diffère assez profondément de la nôtre. Le paysage de la pensée depuis les années 1960 y a été ainsi dominé par la figure du philosophe et sociologue Jürgen Habermas, aujourd'hui âgé de 88 ans. Auteur d'une abondante oeuvre théorique - une cinquantaine de livres et trois à quatre fois plus d'articles -, il est aussi un important intellectuel public, qui est intervenu dans tous les débats idéologiques de son pays d'après 1945. Sans cesse il s'est érigé contre la difficulté voire le refus d'inventaire du passé allemand nazi par ses compatriotes et il a défendu les positions d'une « gauche progressiste », sociale, démocratique et européenne. Cela fait qu'en France on le connaît bien, mais l'a-t-on vraiment lu ? Il a toujours existé envers lui une prévention. En raison de ses options prolibérales (en politique, moins en économie), de son examen sévère de nos penseurs « postmodernes », Foucaul ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine