Le petit livre jaune

Le petit livre jaune

Alors qu'un désir de démocratie directe est brandi face à des représentations jugées corrompues ou hors-sol, un ouvrage publié il y a vingt ans s'affirme comme un classique toujours aussi éclairant sur les diverses formes de la démocratie.

sur les ronds-points de la colère, sur les plateaux de télés où les gilets jaunes défilent en continu, sur Facebook plus encore où ils échangent sans filtres ni tabous, c'est la même litanie : peuple bâillonné, libertés tronquées, démocratie bafouée au profit d'une oligarchie égoïste. En retour, ce sont de mêmes cris d'effroi qu'on entend chez tous ceux qui rappellent qu'en démocratie, précisément, c'est l'élection qui fonde la légitimité et que, remettre en cause celle de 2017 avant que ne s'achève le mandat qu'elle autorise, c'est agir en « factieux ».

Ce débat-là n'est pas nouveau. Il réapparaît à intervalles réguliers sur la scène publique depuis que la formule de l'autorité monarchique et héréditaire a fait son temps. Il n'est d'ailleurs pas spécifiquement français même si sans-culottes, communards, adeptes de l'action directe ou autogestionnaires de tous poils l'ont inscrit dans les interstices d'une tradition républicaine spécifiquement hexagonale. Ce débat po ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine