Le Paysage et la mémoire

Le Paysage et la mémoire

«Une autre façon d'écrire l'histoire », proclame le bandeau publicitaire. Il ne s'agit moins pour Simon Schama de se tailler un territoire, de revendiquer une méthode patentée que d'imposer une liberté. Ni événementielle, ni économique et sociale, ni culturelle, l'histoire qu'il pratique prend son bien là où elle le trouve et réclame d'abord le droit de parler à la première personne. Le livre commence par des souvenirs d'enfance au bord de la Tamise et des rêveries sur Kipling. La conviction que les paysages s'enracinent dans une mémoire remonte à ces premières expériences. Les paysages rêvés ont autant de réalité que les paysages observés, ils se modèlent les uns les autres.

Simon Schama, dont on n'a pas oublié son histoire culturelle du siècle d'or hollandais L'embarras de richesses , éd. Gallimard, 1991, se propose donc d'explorer la très longue durée. Il met à jour la mythologie humaine qui investit l'espace pour lui donner une valeur symbolique et mêl ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes