Le Passage de la nuit

Le Passage de la nuit

Haruki Murakami a deux passions : le cinéma et la musique. En 1960, alors qu'il est encore étudiant à l'université de Tokyo, il découvre deux réalisateurs - Jean-Luc Godard et François Truffaut. Quarante ans plus tard, celui qui envisageait alors de se consacrer au septième art n'a rien oublié de ses premières amours. Kafka sur le rivage était fortement imprégné de l'atmosphère des Quatre Cents Coups de Truffaut. Le Passage de la nuit est une allusion explicite à Alphaville de Godard, chez qui Haruki Murakami admire « le sens révolutionnaire et l'art de la déconstruction ». Dans cet envoûtant roman, l'écrivain japonais s'empare de sa plume comme d'une caméra et convie son lecteur au coeur du Tokyo nocturne.

Deux jeunes filles vont le guider dans cette errance. Mari et Eri. Deux soeurs. La jeune insomniaque et la belle endormie. Depuis que l'aînée est tombée dans un sommeil profond dont personne ne semble pouvoi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes