Le Parler des métiers

Le Parler des métiers

Qu'est-ce qu'un écrivain pour un viticulteur, une boîte à cocus pour un postier, un cheminot pour un croupier, une couronne Peugeot pour un dentiste, un raton-laveur à la SNCF, un acrobate aux Pompes funèbres, un fromage dans une agence bancaire ou des bardafouettes pour un déménageur ? La liste des devinettes pourrait s'allonger longtemps encore : Le Parler des métiers de Pierre Perret recense 13 210 entrées. Dictionnaire thématique où il n'est question « ni du parler des métiers anciens ni du parler ancien des métiers », non plus que de l'argot des métiers, mais du parler des professionnels d'aujourd'hui.

Colorés, truculents ou bêtement plats, les termes sont ceux qu'ils utilisent quotidiennement entre eux, qu'ils soient médecins, sportifs, marchands de voitures ou gendarmes. Pour une époque où, dit-on, la langue se délite et le métier se perd, Pierre Perret nous prouve la fausseté des deux assertions : 12 ans de travail et une collecte surprenante. A c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé