Le noir à la manière du Nord

Le noir à la manière du Nord

Dans la forêt norvégienne, au nord-est d'Oslo, voici une intrigue en forme de dénudation. Telles les paroles finales de Hanna - qui, étreignant sauvagement un arbre, contribuera à élucider la mort de ses parents -, la quête de l'inspecteur Valmann est un arrachement salvateur : celui de l'enveloppe qui protégeait la réputation d'une famille de notables connue dans son enfance ; celui, aussi, de l'écorce de ses propres souvenirs. De l'enquête, l'élucidation procède par induction plutôt que par déduction. Les faits sont là, saignant de l'illusion qui se fissure : celle d'une famille parfaite qui dissimule un théâtre de la douleur. Pour reconstituer la tragique arborescence de leur lignée, il faudra se laisser tomber dans une souche inavouable, en remonter les racines, faire affleurer les rhizomes des récits empêchés, et tracer le chemin qui mène à une autre affaire : un cadavre abandonné dans la montagne...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes