Le noir à la manière du Nord

Le noir à la manière du Nord

Dans la forêt norvégienne, au nord-est d'Oslo, voici une intrigue en forme de dénudation. Telles les paroles finales de Hanna - qui, étreignant sauvagement un arbre, contribuera à élucider la mort de ses parents -, la quête de l'inspecteur Valmann est un arrachement salvateur : celui de l'enveloppe qui protégeait la réputation d'une famille de notables connue dans son enfance ; celui, aussi, de l'écorce de ses propres souvenirs. De l'enquête, l'élucidation procède par induction plutôt que par déduction. Les faits sont là, saignant de l'illusion qui se fissure : celle d'une famille parfaite qui dissimule un théâtre de la douleur. Pour reconstituer la tragique arborescence de leur lignée, il faudra se laisser tomber dans une souche inavouable, en remonter les racines, faire affleurer les rhizomes des récits empêchés, et tracer le chemin qui mène à une autre affaire : un cadavre abandonné dans la montagne...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon