Le nécessaire retour à la Bible

Le nécessaire retour à la Bible

René Girard revient sur les idées-forces qui, depuis le début des années soixante, n'ont jamais cessé d'animer sa recherche : l'analyse du rite sacrificiel à travers les notions de bouc émissaire et de rivalité mimétique ; la conviction que la Bible va plus loin que l'anthropologie dans la compréhension du mécanisme de la violence.

Il a écrit des essais devenus des classiques des études universitaires : Mensonge romantique et vérité romanesque, du côté littéraire ; La Violence et le Sacré et Des choses cachées depuis la fondation du monde, du côté de l'histoire et de l'anthropologie - toutes ces disciplines, au demeurant, ne font qu'une pour celui qui répugne aux divisions arbitraires du savoir. René Girard, professeur émérite de l'université de Stanford voisine de San Francisco, est connu pour avoir introduit dans le champ des sciences humaines les notions de bouc émissaire et de rivalité mimétique. Hypothèses de travail fécondes, qu'il doit à la lecture de la Bible et à l'aune desquelles l'histoire de la civilisation humaine, de ses origines à l'époque contemporaine, se verra interprétée sous un nouveau jour. L'anthropologue propose une analyse historique du religieux, mettant particulièrement l'accent sur le passage du stade archaïque au stade moderne, incarné à ses yeux par le christianisme, dont le rôle e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé