Le mystère de la chambre claire, Photographie et inconscient

Le mystère de la chambre claire, Photographie et inconscient

Auteur de Tintin chez le psychanalyste , Serge Tisseron observe dans son introduction que « la machine est mal aimée ». L'appareil photo serait occulté par Roland Barthes ou Walter Benjamin. Forme de pensée, la photographie est une activité cérébrale qui vise à s'approprier le monde, clarifier son désordre : « Il y a une sorte d'agressivité prédatrice dans l'acte de prise de vue », a dit Susan Sontag. Elle recourt au vocabulaire de la magie, utilise les mêmes substances que les momificateurs de l'ancienne Egypte. Photographier, c'est s'ouvrir au monde, se dilater : « Le photographe, au moment où il déclenche l'obturateur, s'ouvre littéralement au monde », note Serge Tisseron. Robert Doisneau l'émerveillé, interviewé par le Magazine littéraire il y a quelques années, se disait dilaté par ce qui lui entrait dans les yeux. Etrangement, Cartier-Bresson évoquait les « odeurs mystérieuses » associées à cet art. Un voyage initiatique au coeur de la chambre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes