Le Montespan

Le Montespan

Les cornards, les trompés, les cocus, ces légions innombrables et jusqu'ici négligées, ont enfin leur martyr et leur saint en la personne du marquis de Montespan. Grâces en soient rendues à Jean Teulé qui avec son dernier roman fait ainsi oeuvre de salut public. La marquise de Montespan, réputée pour son esprit et sa beauté, devint, en 1667 elle avait 26 ans, la maîtresse de Louis XIV, dont elle eut huit enfants. Mais si la Montespan nous était déjà bien connue, la vie picaresque et tragique du « plus célèbre cocu de France », son mari, n'avait pas encore trouvé son hagiographe. Loin de cacher son infortune, Montespan mena en effet une guerre incessante au monarque le plus adulé de la terre. Il orna son carrosse noir signe de son amour en deuil de magnifiques cornes, se répandit dans les salons en violentes diatribes contre le roi. On essaya d'acheter son silence. Il refusa. Bravant tous les codes de son temps, il alla même jusqu'à interpeller son olympien rival à la sortie du Conse ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes