Le mime disséminé

Le mime disséminé

Dans La Dissémination, Derrida commente longuement un texte de Mallarmé sur un spectacle de mime. Il s'agit certes, avant tout, pour le philosophe, de méditer sur l'écriture. Mais le mime ne constitue pas ici une simple métaphore accessoire, il est aussi envisagé pour lui-même.

J'extrais un texte, un seul, du large corpus derridien : « La double séance ». Je l'extrais également du livre dont il occupe la partie centrale : La Dissémination 1. Je lis un philosophe qui lit un poète qui lit un mime qui lit un poète et un mime : je remonte la chaîne du temps. Dans « La double séance », en 1970, Derrida lit un poème de Mallarmé, « Mimique », inclus dans Crayonné au théâtre. Dans « Mimique », en 1886, Mallarmé évoque une pantomime de Paul Margueritte, son cousin. Dans ce Pierrot assassin de sa femme, en 1881, Paul Margueritte emprunte à la tradition de la commedia dell'arte ; il se fonde aussi sur des références contemporaines, comme le Pierrot posthume de Théophile Gautier, mimodrame créé en 1847. Margueritte reprend encore le masque blanc et les vêtements de Deburau. Chacun à leur tour, Margueritte, Mallarmé, Derrida accentuent le processus d'abstraction du mime et accompagnent ainsi son détachement historique à l'égard de la pantomime, plus concrète, ouverteme ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF