Le meilleur des mondes

Le meilleur des mondes

Le psychologue canadien Steven Pinker, à l'inverse des collapsologues et autres partisans de la théorie de l'effondrement, pense que l'humanité progresse.

Pourquoi les sociétés ont-elles tendance à développer les services sociaux et à se préoccuper du bien commun à mesure qu'elles deviennent riches et éduquées ?

Steven Pinker. Lorsque les sociétés deviennent plus riches, elles développent la redistribution vers les enfants, les pauvres, les malades. C'est lié à la démocratie : pour que les gens votent pour vous, vous devez faire des choses pour eux, ou ils se tournent vers les extrêmes. Aussi, depuis Les Misérables ou Les Raisins de la colère, montrer la pauvreté convainc l'opinion qu'il faut lutter contre.

On a l'impression que l'élite occidentale consent de plus en plus difficilement à l'impôt et à la redistribution.

Les pays dont le marché est le plus libre sont ceux où les services sociaux et la réglementation environnementale sont les plus développés. C'est le cas du Danemark, du Canada, ou même de Singapour. Mais, aux États-Unis, on consta ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF