Le livre de Sarah

Le livre de Sarah

« Je n'ai qu'une certitude dans la vie. En vivant assez longtemps on se met à perdre des choses. » Charles Bukowski est mort, Hubert Selby Jr. aussi, et avec eux toute une meute de chiens crasseux, mais il nous reste Scott McClanahan, dernier en date d'une lignée d'experts en vies bousillées et souffrances multiples. Le Livre de Sarah, c'est l'histoire d'un mariage qui tombe en quenouille. Scott est un piètre époux et un père déficient, en guerre perpétuelle contre le réel. Colérique, immature et alcoolo, il massacre un ordinateur, brûle une Bible, et roule ivre mort avec ses gosses. Fatalement, Sarah veut divorcer. Il implore. « S'il te plaît, je lui ai dit, s'il te plaît. » Mais Sarah dit non. Alors Scott devient cinglé pour de bon. Dort dans sa bagnole sur le parking d'un Walmart (« Youpi la vie 4 étoiles »), parle à ses chicken wings, tente de se suicider au paracétamol. Descente aux enfers, repli stratégique vers le passé - les pages consacrées au chien aveugl ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes