Le Léopiéton

Le Léopiéton

Léo Malet, le père du détective Nestor Burma, fut aussi un poète d'inspiration surréaliste.

Michel Lebrun a eu un jour une jolie formule en parlant de Léo Malet : le « Léopiéton ». Bien entendu, il faisait référence au cycle Les Nouveaux Mystères de Paris qui comprend quinze romans mettant en scène le « détective de choc » Nestor Burma et se déroulant chacun dans un arrondissement différent. En réalité, Nestor Burma est le héros de vingt-huit romans et de cinq nouvelles qui forment aujourd'hui un copieux ensemble de quatre volumes de la collection « Bouquins », le dernier venant de faire l'objet d'une nouvelle édition établie et présentée par Nadia Dhoukar éd. Laffont, 928 p., 28 euros;.

On l'oublie d'ordinaire, Léo Malet a été bien plus que le géniteur de ce personnage cynique et un tantinet désenchanté auquel l'excellent Guy Marchand a prêté ses traits à la télévision. Il a en particulier écrit des romans noirs bruts de décoffrage tels que La vie est dégueulasse en 1948 ou, l'année suivante, Le soleil n'est pas pour n ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes