Le jeune père et la mer

Le jeune père et la mer

« Je n'avais pas vu les nuages » : une phrase, la première du livre, et le lecteur a déjà compris que Donald, le principal personnage d'En mer, est dans de mauvais draps. Sur les flots, mieux vaut anticiper. Deux pages de plus et ledit lecteur a déjà une idée assez précise de la vraie nature de l'homme qui s'inquiète. Non sans raison. Il est plus ou moins à la dérive sur la mer du Nord, quelque part entre le Danemark et les Pays-Bas. Préoccupant, mais pas si grave, pourtant, dans cette zone frontalière où l'on est toujours à portée de voix (électronique) d'une station de sauvetage en mer. Certes, mais Donald, même s'il boucle un périple marin de trois mois en ces eaux froides, n'a rien d'un grand marin. Trop fragile pour affronter d'un coeur impavide la solitude et les éléments. Surtout depuis qu'il est accompagné de Maria, sa petite fille de 7 ans, qui vient de monter à bord pour une étape finale avant le retour au foyer.

Il faut dire que Hagar, la compagne de Donal ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard