Le IIIe Reich en tête à tête

Le IIIe Reich en tête à tête

Publiée en 2002, mais encore inédite en français, une somme sidérante sur les ressorts psychiques des nazis, nourrie par des entretiens avec des dignitaires du Reich, mais aussi avec leurs enfants.

Voici sans doute l'un des livres les plus importants, troublants et dérangeants jamais écrits sur le nazisme. Il s'agit d'un recueil de longs reportages réalisés par la journaliste Gitta Sereny entre l'après-guerre et l'aube de notre siècle, repris et commentés par l'auteur en vue de la présente édition. L'écriture en est précise et simple - un exemple de journalisme littéraire à son meilleur -, les faits rapportés sont le plus souvent sidérants, la profondeur des questions posées est vertigineuse. Le sujet en est l'Allemagne et les Allemands depuis l'accession de Hitler au pouvoir. L'ouvrage se situe donc d'emblée dans le mauvais camp. Gitta Sereny, de nationalité britannique mais née autrichienne, n'en fait d'ailleurs pas mystère. Dès la première page, elle se présente, en 1934, à 13 ans, débarquée à Nuremberg par hasard ; le train l'amenant chez sa mère à Vienne depuis l'Angleterre, où elle est en pension, est tombé en panne, et elle découvre du même coup, toute heureuse, les cél ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article