Le grand Eckhart

Le grand Eckhart

Une nouvelle édition rassemble les écrits du plus vibrant philosophe médiéval. Seul hic : elle a tendance à le cantonner à la mystique chrétienne dont il émane quand son horizon potentiel est bien plus vaste.

Comme il arrive qu'une mauvaise expérience soit plus riche d'enseignements qu'une bonne, certaines déceptions éditoriales font réfléchir autant qu'un meilleur livre. Pour quiconque a une fois rencontré Maître Eckhart au hasard de ses lectures, toute publication du mystique rhénan est l'occasion de reprendre les délices d'une promenade dans les lointaines forêts de l'Allemagne. Loin des sophistications parfois étourdissantes des auteurs écossais, des syncrétismes des Français ou de la solidité roborative de la scolastique italienne, sa pensée s'écoule en phrases chantantes et rafraîchissantes, glissant sans peine et sans efforts entre les exigences de la philosophie médiévale.

Il y a chez Maître Eckhart un sentiment si fort de l'absolu qu'il est capable de réconcilier l'envol vers la transcendance avec le matérialisme le plus brut. « Cherche Dieu et tu trouveras Dieu et tous les biens avec lui. Oui vraiment, dans de telles dispositions, tu pourrais simplement mettre le pied su ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »