Le gardien du temple

Le gardien du temple

Dans une lettre à Eugénie Leiris, Raymond Roussel écrivait : « Demandez-moi ma vie, mais ne me demandez pas de vous prêter un Jules Verne. » On se souvient aussi de l'hommage qu'il lui rendit dans Comment j'ai écrit certains de mes livres : « O maître incomparable, soyez béni pour les heures sublimes que j'ai passées toute ma vie à vous lire et à vous relire sans cesse. » Il est intéressant de comparer la manière de vivre de Roussel, parcourant la planète sans jamais visiter aucun lieu, à la façon dont Phileas Fogg entreprend son marathon sans jamais regarder autre chose que les horaires des trains et des bateaux ! Comme le fait remarquer Michel Lamy dans un étrange livre, Jules Verne, initié et initiateur éd. Payot, les récits de Verne et de Roussel sont souvent construits sur la structure d'un cercle, tel l'Ouroboros ne cessant de se mordre la queue. Lamy projette un éclairage singulier sur l'?uvre de Verne, cycle des cycles où toutes les routes sont courbes, re ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes