Le fantôme de Hölderlin

Le fantôme de Hölderlin

Un portrait du poète allemand revisité à l'aune des grandes questions qui bouleversent notre temps.

Hölderlin n'en est pas à sa première vie imaginaire. Stephan Zweig a décrit dans des pages admirables dans Le Combat avec le démon la « descente dans la nuit » du poète allemand, et la biographie du romancier Peter Härtling, traduite par Philippe Jaccottet, est restée célèbre. En France, le fantôme de Hölderlin hante Philippe Sollers dans Lois, H ou encore Studio. Chez Grasset déjà, Jacques-Pierre Amette lui avait consacré en 1991 un roman, L'Adieu à la raison. Le Voyage de Hölderlin en France, qui visait à « comprendre l'incomparable ». Récupérée idéologiquement et saturée de lectures philosophiques, de Heidegger à Derrida en passant par Blanchot, pour analyser les rapports entre génie et folie, le dépit amoureux ou les rapports franco-allemands, la figure du poète est relue à l'aune des préoccupations du moment.

Dans « une vie scindée en deux par un coup de foudre », ce sont les dernières années de l'auteur d'Hypérion, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.