Le dessin comme seule arme

Le dessin comme seule arme

Béatrice Wilmos

Y a-t-il une place pour l’objet d’art dans la guerre qui ne soit pas déplacée ? À travers cette focale, Béatrice Wilmos fait oeuvre de miniaturiste. Plutôt que de prétendre à l’exhaustivité du pavé historique, elle fait l’esquisse fébrile de personnages liés entre eux par la passion du dessin et un mystérieux album de croquis. Comme dans son précédent roman, La Dernière Sonate de l’hiver , elle explore avec une grande économie de moyens les rencontres intimes et douloureuses entre Russes et Allemands à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et leurs répercussions plusieurs années après. Récit, extraits du journal d’une narratrice, souvenirs : l’auteur mêle époques et points de vue pour mieux faire advenir le drame familial de l’héroïne, Anna, et les différents dépositaires de celui-ci, Andrei, conservateur du musée de l’Ermitage de Leningrad, ou le prisonnier français, François Liévain. Le dessin reste alors l’ultime trace des ruine ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF