Le désamour, cinq variations

Le désamour, cinq variations

Kazuo Ishiguro

Âgés pour la plupart d’une cinquantaine d’années, les protagonistes de Nocturnes sont des musiciens en proie aux difficultés de leur art - manière pour Kazuo Ishiguro d’évoquer le sien. Tout au long de ces cinq nouvelles, le style du Britannique d’origine japonaise, auteur des Vestiges du jour Booker Prize 1989 et d’ Auprès de moi toujours, se révèle très singulier : la narration simple et factuelle se mâtine par à-coups d’un humour à la Marx Brothers ; et si le regard du narrateur sur le monde est bienveillant, il n’en décrit pas moins la complexité émotionnelle des personnages avec la subtilité presque perverse d’un Henry James. Contraste saisissant, tout comme l’est la construction de ces textes qui traitent tous, avec une remarquable variété, du même sujet, universel s’il en est : la fin de l’amour.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes