LE DÉMON DE LA VIE

LE DÉMON DE LA VIE

L'été dans un village des Maures fréquenté par de riches touristes, deux amours interdits grandissent à l'ombre des regards. Pendant ce temps, un tigre fugue et sème la terreur. Il appartient au bien nommé Paul Duchâteau. Ce vieil anar de droite entretient la fainéante Hélène, émanation des Baigneuses de Renoir. Les récits épistolaires de cette jeune femme en chair, voyageant en Thaïlande, au temple du Tigre, enseignent sur la symbolique de ce gros félin, véritable sujet de ce roman baroque, lyrique et envoûtant.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard