Le contretemps

Le contretemps

« Je voudrais raconter une histoire », annonce l'auteur. A l'aide de deux ou trois choses qu'elle sait de Marc, la protagoniste s'en fabrique une, d'histoire. Actuelle et éternelle. Une fille rencontre un garçon. Or celui-ci, toujours un sac de voyage au bout du bras, n'est pas un amant, mais un courant d'air. Sauf quand il dort. Le sommeil est la mesure de l'amour, on le voit à de petits détails vrais : « J'aimais tant son sommeil », et tout de suite après : « Tu dors ? » Un peu, beaucoup, mais pas passionnément. Détail significatif : le passe-temps préféré de ce couple libéré est le jeu d'échecs. En fait, tout en se répétant : « Dieu que je l'aime ! », la fille lutte contre tout, contre le temps, contre les autres femmes, contre elle-même parfois. Elle demeure défiante, même lorsqu'elle pourrait se contenter d'être heureuse. La peur est l'ennemie du bonheur. La lassitude aussi. On sait comment a fini Anna Karenine. Sauf qu'ici, l'histoire ne se termine pas sous un train, mais par ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF