Le Commandeur d'une pluiesuivi de L'accra de la richesse

Le Commandeur d'une pluiesuivi de L'accra de la richesse

Faut dire : dans ces temps de l'antan, la vie s'ouvrait encore sur quelque fleur du rêve. Cela permettait aux conteurs de bailler la parole avec des libertés étrangères aux mensonges. » Par cette phrase, Patrick Chamoiseau nous lance dans la magie d'un verbe luxuriant et de toutes les désinvoltures propres aux bienheureux, qu'on soit un petit bout de négrillon - le commandeur de la pluie - ou un gros nègre à scandales aussi rusé que Ti-zèb. Un régal linguistique à partir de 5 ans.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé