le choix des mots de minuit

le choix des mots de minuit

Tonino Benacquista ne songeait qu'à travailler avec Tardi et réciproquement. C'est chose faite avec Le Serrurier volant, volume qui vient enrichir les « carnets littéraires » - couverture toilée et coins arrondis - une collection des éditions de l'Estuaire réunissant un auteur et un dessinateur. En l'occurrence, la paire fonctionne à merveille. Marc est un homme ordinaire de 35 ans qui « s'était toujours contenté de ce qu'il avait et n'aspirait à rien de mieux que ce qu'il avait déjà ». La banalité annoncée et dessinée couleur sépia de la vie du serrurier volant aligne une grande surface, une banlieue, une sexualité hebdomadaire avec amie d'enfance et un petit pavillon. Rien que de tiède et gris dans cet univers contemporain qui renvoie à la fatalité de celui d'Emmanuel Bove. « L'hiver, il regardait le sport, sans le son, elle lisait encore. À intervalles réguliers, ils levaient les yeux l'un vers l'autre. Sur le coup de seize heures, la note se faisait plus nosta ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes