Le choeur de la terreur

Le choeur de la terreur

Dans son nouveau roman, L'Exilé d'ici et d'ailleurs, l'auteur espagnol, qui a vécu quarante ans à Paris et habite aujourd'hui à Marrakech, nous plonge dans la peau d'un drôle de personnage, qui tente de comprendre les motivations du terroriste qui l'a tué, en revenant au monde des vivants pour devenir à son tour... terroriste.

Votre récit agence de courts chapitres avec une myriade de points de vue. Peut-on le lire dans tous les sens ?

Juan Goytisolo. Je me méfie des idéologies et des religions du livre ; je n'aime pas qu'un roman ne donne qu'une seule vérité. Ma bible, Les Mille et Une Nuits, est un territoire du doute et des contradictions. Dans mon roman, les personnages eux-mêmes se transforment : Alice est à la fois une star du porno, un rabbin rasta, un évêque pédophile, une femme... Ce qui importe, ce sont les différents discours : ceux d'un admirateur de Forza Italia, d'un chauffeur de taxi madrilène... Je n'aime pas le terme expérimental, car il suppose que to ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.