LE CANULAR LITTÉRAIRE

LE CANULAR LITTÉRAIRE

Dix-neuf maisons d'édition ont rejeté un manuscrit du prix Nobel de littérature Claude Simon (Le Palace, 1962). Retour sur les plus belles tromperies littéraires.

1995, Woolf ignorée

Dominique Noguez envoya à vingt maisons d'édition le manuscrit de Mrs Dalloway de Virginia Woolf, rebaptisé Beauchemin et signé Virginie Lalou. Toutes ont refusé le texte, y compris Stock, son éditeur depuis 1929. Une des lettres de refus avançait : « mode narratif insuffisamment élaboré et maîtrisé ». Depuis, la liste des écrivains refusés s'est enrichie des noms de Lautréamont, Duras, Huysmans ou Houellebecq... Ce canular classique censé prouver l'inculture des éditeurs pose aussi la question de l'évolution des formes littéraires.

2000, l'auteur transmuté

JT LeRoy, jeune transsexuel, fait une apparition étrange et fracassante dans le monde littéraire : ses nombreux textes, qui reposent sur sa vie d'enfant abusé devenu prostitué, lui valent un immense succès. Mais ce personnage sulfureux chéri des célébrités n'existe pas, ou pas vraiment : il est issu de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article