Le bel endormi

Le bel endormi

De la soif de transcendance qui envahit les proches d'un jeune adolescent plongé dans le coma, à la suite d'une fusillade au lycée.

« Il était une fois un garçon qui tomba dans une faille temporelle. » La phrase revient en leitmotiv dans ce roman morcelé, explosé, qui fait le pari de la démesure. Le garçon, c'est Oliver Loving, 17 ans, victime, dans son lycée texan, d'une fusillade trompeusement banale ; une décennie plus tard, il est toujours plongé dans un profond coma. Est-il encore conscient ? Cette question reste le trou noir du livre ; elle a, de cet objet céleste, le pouvoir d'attraction et le potentiel destructeur.

Personne n'est sorti indemne du drame. Ni Ève, la mère, qui tente de « reconnecter [sa] vie saccagée à la simple linéarité d'un avant » ; ni Jed, le père, qui s'est échiné à « marteler des détritus » mais dont la déchéance alcoolisée est l'oeuvre la plus convaincante ; ni Charlie, le frère cadet, qui, via l'écriture, a longtemps espéré transformer la boue en or ; ni même Rebekkah Sterling, « si différente des autres », qui, peu avant le jour fatal, avait fait naître en Oliver « une joi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes