L'avis des animaux

L'avis des animaux

On revient souvent de vacances, le coeur serré, rempli de nostalgie. Quitte à gâcher votre retour, permettez-moi d'évoquer avec vous une espèce qui se fait plus rare : le hérisson, éradiqué par nos voitures, car il a la déplorable habitude de traverser les routes sans regarder et, en plus, en dehors des passages cloutés. Longtemps, le hérisson fut exterminé par les paysans. Couraient sur lui toutes sortes de superstitions, légendes campagnardes. Il fallait le tuer parce qu'il tétait les pis des vaches qui, en se couchant ensuite sur ses piquants, contractaient d'atroces infections dont elles mouraient. Il était censé voler les fruits du jardin en les transportant sur... lesdits piquants. Il était accusé de s'attaquer aux oeufs. Les prêtres des siècles passés voyaient souvent en lui une incarnation du mal, sans doute parce qu'il a l'amour bruyant, lubrique, et copule dans la position du missionnaire. Il était aussi considéré comme un grand propagateur de puces, ce qui, en l'espèce, e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard