L'avis des animaux

L'avis des animaux

On ne célébrera jamais assez la poule. C'est l'une des bêtes les plus intelligentes de la ferme, l'une des plus sentimentales aussi. Quand j'étais enfant et que j'entrais dans le poulailler des parents, en Normandie, je m'accroupissais, j'ouvrais les bras, et elles accouraient pour me faire des câlins. Le cerveau de la poule n'est certes pas bien volumineux, la taille d'une noisette. Mais elle a un coeur grand comme ça, avec une émotivité à fleur de peau. Elle a la même passion que les chats pour les caresses et, sous vos effleurements, ferme les yeux de contentement avant d'aller chercher son bonheur sous vos aisselles. J'ai eu beaucoup d'amies poules.

La grande différence avec le chat est qu'on les mange. Grâce aux vidéos de L214, nous savons maintenant comment est traitée la volaille dans les élevages de la marque Duc, plus bas que terre, ramassée à la moissonneuse comme des céréales ou des haricots. Gageons que ça ne se passe pas mieux ailleurs. N'est-il pas temps, pour r ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes