L'ASSASSIN ET SON DOUBLE

L'ASSASSIN ET SON DOUBLE

La sortie des Monstres n'existent pas d'Ondine Millot est l'occasion de revenir sur les liens étranges qui s'établissent entre les criminels et les écrivains-journalistes qui racontent leur histoire.

Qu'est-ce qui peut pousser une mère à étouffer huit bébés avant de les cacher dans des sacs-poubelle placés à côté du lit ? Comment une femme peut parvenir à dissimuler huit grossesses à son mari ? Ondine Millot, ancienne journaliste à Libération déjà auteur de L'Amour à mort, a voulu comprendre Dominique Cottrez dans son nouveau livre Les Monstres n'existent pas (2018). Son enquête empathique et sans surplomb lui fait découvrir une femme qui, contre toute attente, lui ressemble.

TRUMAN CAPOTE PERRY SMITH

(De sang-froid, 1966)

Dans ce chef-d'oeuvre fondateur du genre, Truman Capote s'est effacé de sa minutieuse enquête. Le lecteur ne sait rien de la relation fascinée qu'il a entretenue avec Perry Smith, l'un des deux assassins de la famille Clutter. Pas plus que de ses interventions en leur faveur alors même qu'il priait pour qu'ils soient exécutés afin de garantir une bonne conclusion à son texte. Cet effacement fait du récit ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon