L'art de Mantegna

L'art de Mantegna

Dans les livres d'art, la beauté des reproductions l'emporte souvent sur la qualité du commentaire. Dans ce livre sur Mantegna s'établit un équilibre entre les deux parties ; le livre pourrait être tenu pour modèle si l'image et son commentaire étaient plus strictement confrontés et, plus encore, si le livre, qui pèse trois kilogrammes, était vendu avec un lutrin.

Nous réduisons souvent la peinture de Mantegna à deux ?uvres essentielles : l'une représente le Christ mort. Le premier plan du tableau est occupé par deux pieds troués, et le corps est exposé en un violent raccourci. La seconde est constituée par le décor de la chambre que l'on dit des époux. Associée à l'architecture, la peinture transforme le lieu en célébration politique de la famille des Gonzague, qui domine alors Mantoue. Des ?uvres religieuses de Mantegna, on se souvient particulièrement de ses anges agrémentés d'ailes de papillons. Mantegna meurt en 1506 à Mantoue. Il a soixante-quinze ans. Il a donc peint d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes