L'Armée au xviiie siècle 1715-1789,

L'Armée au xviiie siècle 1715-1789,

Dans le sillage des célèbres colloques dix-huitiémistes d'Aix on se souvient de ceux qui portèrent sur les Mirabeau ou sur Sade, Henri Coulet a organisé une rencontre sur l'armée au siècle des Lumières. L'expression « armée des Lumières » est-elle un oxymore ? Les Philosophes dénoncent les tueries mais rêvent d'une armée de soldats-citoyens tandis que le « militaire-philosophe » devient un personnage de la vie littéraire, tels que l'auteur des Difficultés sur la religion proposées au père Malebranche, Vauvenargues, moraliste en uniforme, Constant d'Hermenches, le parent de Benjamin ou encore le baron de Besenval, talentueux mémorialiste. A côté des engagés, on s'intéresse aux « appelés », tirés au sort et enrôlés dans la Milice. On s'émeut du sort des déserteurs. On s'interroge sur la place de l'artillerie : la machine va-t-elle remplacer l'homme ? Mais la guerre se fait aussi avec des mots à coups de poésies qui résonnent comme des Te Deum , et de harangues milit ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes