L'archipel de l'Amérique réfractaire

L'archipel de l'Amérique réfractaire

Dans l'Amérique toute-puissante d'après-guerre, une nouvelle génération d'écrivains juifs, audacieux et indépendants, illumine la littérature.

Il existe toute une école d'écrivains juifs américains qui passent leur temps à maudire leur père, haïr leur mère, se tordre les mains et se demander pourquoi ils sont nés. Leur travail est ignoble et me donne envie de vomir. » Leon Uris, lui-même écrivain américain juif, n'a cependant guère à se plaindre en matière de best-seller. Son roman le plus célèbre, Exodus, caracole en tête des listes mondiales depuis onze ans. Il raconte l'histoire authentique des quatre mille cinq cents rescapés juifs embarqués le 12 juillet 1947 sur le bateau du même nom affrété par la Haganah, l'organisation paramilitaire marxiste sioniste, depuis le port de Sète, en France, où les rescapés avaient été internés, à destination de ce qui s'apprêtait alors à devenir l'état d'Israël. La Palestine était encore sous mandat britannique ; le 18 juillet, à quelque trente kilomètres des côtes de Gaza, le navire avait été intercepté par la Marine royale anglaise trois juifs avaient été tués et vingt-huit sérieusem ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé