L'apocalypse

L'apocalypse

Des grands récits eschatologiques au roman d'anticipation, la fin du monde est une thématique réactivée aujourd'hui par l'enjeu écologique. D'Eugène Huzar à Jules Verne, de Cormac McCarthy à Lars von Trier, découvrez ce que l'humanité projette et fantasme de sa propre fin. Dossier coordonné par Hervé Aubron et Alexandre Gefen

L'hiver prochain, Paris accueillera la conférence mondiale sur le changement climatique. Le raout international est tout aussi attendu qu'il indiffère : au mieux réveille-t-il des mimiques déprimées ou goguenardes, c'est selon, puisqu'il est prévu qu 'il accouche d'une souris, de demi-mesures dilatoires. Nous attendons la fin du monde, c'est peu de le dire. Nous l'attendons sans trop y croire, à la manière de vieillards inconséquents assis sur un banc, espérant que l'inévitable les oublie, feignant de croire qu'une catastrophe ne peut advenir que d'un coup, sur le mode du cataclysme définitif - sans quoi elle n'existe pas. Cela alors que nous vivons dans une catastrophe au long cours, un effondrement distendu (1) : l'apocalypse a lieu à chaque instant, et la logique mortifère ne fulgurera pas en un éclair, plutôt sur le mode d'imperceptibles métastases qui finiront bien par faire leur oeuvre.

Une culture trop longtemps hors-sol...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »