L'apocalypse à la française

L'apocalypse à la française

Les problématiques liées à la préservation de la nature et aux enjeux de l'écologie sont longtemps restées discrètes dans la littérature hexagonale. Chaque rentrée littéraire confirme toutefois qu'elles apparaissent avec une visibilité accrue. Maylis de Kerangal a signé avec Naissance d'un pont (2010) un roman épique dans lequel le pont relie la ville et la forêt, deux univers que le roman s'efforce de concilier. Plus soucieux de faire résonner l'intime, Laurent Mauvignier propose avec Autour du monde (2014) un roman du monde globalisé. Prenant pour pivot la date du tsunami à Fukushima, le 11 mars 2011, son livre explore les possibilités littéraires de l'effet papillon. En ce début de XXIe siècle, Morel, le défenseur des éléphants des Racines du ciel (1956), de Romain Gary, a été rejoint dans la fiction par un alter ego du capitaine Watson, fondateur de Sea Shepherd ; comme son modèle, le héros du Règne du vivant (2014) d'Alice Ferney lutte contre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Sondage IPSOS