L'Amérique en éclats

L'Amérique en éclats

Wells Tower

Le talent de Wells Tower, né en 1973, éclate à la façon de ces gaz souterrains qui couvent avant d’exploser. Le titre, Tout piller, tout brûler , résume le propos de son premier livre, composé de neuf nouvelles décapantes. Ces short cuts procèdent à la fois d’une technique impeccable, pur produit de l’atelier d’écriture de Columbia, et d’une inspiration personnelle née du désespoir. La maîtrise de l’auteur balaie une Amérique blanche dont la banalité de surface masque difficilement l’inadaptation, la solitude, la haine. Les situations insolites mettent à nu des rancoeurs anciennes et des rivalités qui forment un tissu narratif des plus efficaces. La famille est évidemment le lieu de prédilection de ces affrontements : un fils négligé par son père, deux cousines ou deux frères ennemis, un vieillard dominé par sa fille... La jubilation du lecteur tient à l’insolence et à la cocasserie qui, loin d’affaiblir la rage, la portent à un degré incandescent et subtil. La natu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine