L'album intérieur

L'album intérieur

L'écrivain américain Paul Auster dessine dans Excursions dans la zone intérieure, un portrait de sa jeunesse, à travers les images qui se sont alors imprimées en lui.

Pour un écrivain entré « dans l'hiver de [sa] vie », renouveler la forme autobiographique est une gageure, surtout s'il a commencé sa carrière avec la publication, en 1982, de L'Invention de la solitude, livre devenu une référence du genre. En 2011, Paul Auster a entrepris de s'identifier de nouveau au personnage dont il met en scène des fragments de l'existence passée en transgressant la règle du « je » autobiographique par l'emploi du « tu ». Cet usage de la deuxième personne lui permet « d'inclure le lecteur dans l'intimité de [sa] propre voix (1) » et de l'inviter à se retrouver dans les émotions du narrateur, un écrivain de 60 ans passés revenant sur les moments de son enfance qui l'ont construit, particulièrement ceux où il éprouvait qu'« il n'y a rien de mieux que d'avoir 6 ans ».

Cette oeuvre se déploie sous forme de diptyque : ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes