L'aigle noir

L'aigle noir

Année 1800. Bonaparte n'est plus ce « petit général » depuis le coup d'État du 18 brumaire. Mais, alors que les Chouans s'apprêtent à déposer les armes, le premier consul doit faire face à un double péril : aux frontières du pays, Anglais et Autrichiens massent leurs troupes, tandis que jacobins et monarchistes conspirent contre lui - et c'est sur ces conspirations qu'Hubert Prolongeau fonde l'intrigue de ce polar où la rigueur historique n'est pas sacrifiée aux rebondissements. Le sort du futur empereur repose sur Sébastien Cronberg, intrépide agent de la police de Fouché et personnage récurrent de l'auteur. Envoyé à Londres pour enquêter sur de mystérieux monarchistes qui préparent un attentat contre Bonaparte, Cronberg usera du nom d'un vicomte disparu pour infiltrer un groupe de comploteurs dirigé par Georges Cadoudal - alors commandant des forces royalistes de Bretagne. Le risque d'être démasqué plane sur l'enquêteur, qui, pour accomplir sa mission, déploiera une habileté égale à celle de l'auteur.

Bonaparte et la machine infernale, HUBERT PROLONGEAU, éd. J'ai lu, 316 p., 8 E.

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine