L'actualité des mutineries

L'actualité des mutineries

Le premier mérite de ce livre, consacré aux mutineries de la Première Guerre, est d'élargir le champ des faits : entre avril et juin 1917, « un "noyau" d'une cinquantaine d'incidents bien connus s'accompagne d'un "halo" d'indiscipline [...] qui vont jusqu'à représenter 15 % de l'effectif dans certaines unités ». Ensuite, il remet en cause leurs interprétations dominantes : pour les soldats, il ne s'agit pas de choisir entre le patriotisme et le pacifisme ; il s'agit d'exprimer un « refus » parfois vague ou informe, mais qui n'en constitue pas moins une réalité sociale. Pour comprendre le phénomène, les conjectures pseudo-psychologiques façon : la détresse mène à la révolte n'ont aucun sens. « La guerre est une expérience collective sur laquelle les consciences individuelles n'ont aucune prise. On n'a pas à vouloir la guerre [...] : il y a la guerre. » Remplacez le mot par « la crise », et l'actualité de ces questionnements saute à la figure. Comme l'écrivait un poilu au printemps 19 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine