Label excentrique

Label excentrique

Promenade érudite dans une galerie de portraits sur les grands dandys de l'histoire.

« J'ai toujours aimé les êtres bizarres, disait Léautaud, ils sont pour moi le charme de la vie. » Denis Grozdanovitch reprend la phrase à son compte et ajoute que les originaux sont peut-être les seuls à résister à l'uniformisation des styles de vie issue de la mondialisation. C'est pourquoi, après s'être penché sur la bêtise (Le Génie de la bêtise), il explore aujourd'hui deux figures de l'originalité, le dandysme et l'excentricité, en puisant son matériau dans ses fameux petits carnets. Le résultat est un puzzle où se mêlent réflexion, galerie de portraits et souvenirs.

Les notes sur les dandys célèbres sont intéressantes mais parfois convenues, encore que la définition large du dandysme adoptée par l'auteur lui permet de dériver vers des noms inattendus comme Albert Cossery, Colette ou Gabrielle Roy. Les portraits de quelques énergumènes qu'il a croisés dans sa vie, en revanche, sont excellents : qu'il s'agisse d'un champion d'échecs paranoïaque, d'un tennisman ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article