La théorie des idées... courtes et des cheveux longs

La théorie des idées... courtes et des cheveux longs

Lorsque le conflit entre Platon et Aristote éclata, à propos de l'existence de l'idée comme réalité distincte des choses sensibles, l'élève n'hésita pas à bousculer les formes et à chasser son maître de sa promenade favorite.

Dans son Histoire variée , Élien de Préneste l'actuelle Palestrina, non loin de Rome, rapporte quelques détails piquants sur l'ambiance délétère qui régna dans l'entourage de Platon lorsque le conflit avec Aristote, son élève pendant vingt ans, finit par éclater.

Le maître de rhétorique du début du iiie siècle de notre ère rappelle d'abord l'origine du différend : Platon n'avait jamais apprécié la personnalité d'Aristote, sa manière de vivre, et, tout particulièrement le fait que le natif de Stagire prête à sa toilette un soin excessif et ne puisse guère s'empêcher de parler à tort et à travers : « Il se coupait les cheveux, ce qui n'était pas dans les habitudes de Platon, et, portant de nombreuses bagues, il s'enorgueillissait de ce fait ; son visage arborait un certain air moqueur, et cela, joint à sa propension au bavardage intempestif, trahissait sa manière d'être ; il est évident en effet que tous ces traits ne sont guère appropriés à un philosophe e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes