La tendresse de Tignous

La tendresse de Tignous

Nous avons vécu, Tignous et moi, vingt ans de vie commune. C'est long, vingt ans. Deux décennies sans la moindre anicroche, jamais. Nous nous retrouvions donc un soir par semaine, officiellement pour travailler, pour « boucler » le journal, selon notre jargon professionnel, L'Événement du jeudi, puis Marianne. En réalité, ce fut grâce à Tignous vingt ans d'intelligence (éblouissante) et de rire (en cascade). Une merveille de compagnonnage, s'accompagnant parfois de l'échange de quelques savoureux cigares.

Mais la tendresse de Tignous ne résume pas Tignous. Je voudrais avant tout rappeler qu'au-delà de son talent graphique, du style Tignous, de la patte Tignous aussitôt reconnaissable, il était un véritable éditorialiste, l'un des meilleurs parmi nous, capable à chaque instant de faire passer une idée, un commentaire, une allégorie.

Tignous, je t'aime.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Un automne de Flaubert, Alexandre Postel, éd. Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MARS :

► Musique des archétypes : Pascal Dusapin, l’un des plus grands compositeurs contemporains français, présente son rapport à Shakespeare et en particulier à Macbeth.

► Manon Lescaut, amour et désillusion : Vincent Huguet, metteur en scène, nous livre sa vision de la femme la plus fatale du répertoire français.

► Les secrets du Mossad : entretien avec Ronen Bergman, auteur du best-seller mondial Lève-toi et tue le premier.

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur l'âge d'or de la littérature américaine, nous vous proposons de découvrir une archive de Retronews, le site de presse de la Bnf.

Retronews - BNF