La superstardes politiques

La superstardes politiques

Le penseur solitaire et rebelle d'hier fait l'objet d'une surprenante concorde dans la classe politique.Incarnerait-il le fameux dépassement des clivages ?

sans avoir eu besoin de se concerter, Yann Moix et Patrick Buisson ont eu la même idée - mettre Péguy au Panthéon - avant d'y renoncer pour des raisons opposées mais qui, au fond, se rejoignent. « Difficile de le faire entrer d'un coup, a reconnu le premier. Il aurait fallu le découper, le panthéoniser en tranches. L'accueillir en lamelles. Une tranche pour les Juifs, une autre pour les pétainistes, une autre encore pour les va-t-en-guerre. » Pour le conseiller de Sarkozy, la difficulté venait plutôt de ce que Péguy fut un bloc. Il s'en est expliqué dans une note adressée à sa collègue Emmanuelle Mignon qui, elle, en pinçait pour Olympe de Gouge. C'était en 2008, et l'on était à la veille du 90e anniversaire de la fin de la Grande Guerre. « Au moment où nous venons d'enterrer le dernier poilu, si je n'avais qu'un nom à proposer au président, ce serait celui de Péguy [...]. C'est un grand écrivain, un écrivain émeutier, un prophète du passé » qui transcende par ailleurs le c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine