La somme d'un ours miniaturiste

La somme d'un ours miniaturiste

Préférant les fragments aux longs textes, doué pour l'aphorisme et le trait assassin, l'auteur des Papiers collés, rétif à la publication, fait l'objet d'une intégrale.

peut-on être écrivain et rechigner à publier des livres ? C'est la question que pose le cas Georges Perros (1923-1978), qui a passé sa vie à écrire tout en fuyant la publication. Une anecdote raconte qu'il a réexpédié un jour à Gallimard le contrat et l'à-valoir qu'on lui proposait. Il consentira à publier quelques volumes, dont les fameux Papiers collés, recueils de notes issues de ses carnets, mais comme à contrecoeur. Tout chez lui exprime cette logique de renoncement, ou mieux de passage en douce : être un écrivain, mais ne rien faire comme les écrivains. Si les écrivains vivent à Paris, lui se réfugie à Douarnenez. Les écrivains fabriquent des romans, des textes longs et articulés, lui préfère le fragment, l'éclat, le flux discontinu. Les écrivains se produisent dans des livres, lui se cache dans les revues.

Réunir ses textes éparpillés n'était dès lors pas facile. Thierry Gillyboeuf, maître d'oeuvre de cette superbe édition, a choisi de tout rassemble ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article