LA SOCIOLOGIE DU SACRÉ

LA SOCIOLOGIE DU SACRÉ

et si les catégories de « religion » et de « religieux » n'avaient aucun sens ? C'est la question que pose la sociologue Nathalie Heinich dans un article intitulé : « Pour en finir avec "le religieux" : vers une analyse fonctionnelle des religiosités actuelles » . L'argument est simple : d'abord, plusieurs auteurs de sciences sociales s'accordent à dire que ce que l'on appelle « le retour du religieux » n'est rien d'autre que l'exercice de fonctions sociales mal comprises, qui s'étaient un temps retirées de la sphère publique, que les politiques ont voulu ignorer, et qui deviennent aujourd'hui plus visibles non pas parce qu'elles augmenteraient en volume, mais parce que notre seuil de tolérance diminue.

Ensuite se pose la question : que signifie « religieux » ? « Ce terme flou, tranche la sociologue, recouvre trop d'acceptions hétérogènes pour pouvoir être considéré soit comme une réalité, soit même comme un véritable concept. » Cette approche, qui permet d'isoler p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine