La roue de la fortune

La roue de la fortune

Un livre hybridant tous les genres raconte l'ascension et la chute des Lehman Brothers.

La saga des frères Lehman, qui s'est achevée de la façon que l'on sait (la chute de la banque devenant le catalyseur de la plus grave crise financière des quatre-vingts dernières années), ne pouvait être circonscrite par un roman traditionnel : trop de palabres, trop de folies. Monté en pièce de théâtre avant de (re)devenir livre, le texte du dramaturge Stefano Massini s'est mué en une vaste épopée multigenres : roman, essai, poème et même BD.

De l'arrivée à New York, en 1844, du « fils de marchand de bestiaux » Heyum Lehman (qui, dès les premières pages, renie son prénom pour être accepté) au twist endiablé de Bobbie, le dernier de la famille qui ne sait même pas qu'il est mort, c'est une certaine histoire de l'Amérique qui nous est contée : celle d'une nation construite par et pour le fric, d'une religion fondée non plus sur le verbe mais sur les chiffres. Or les Lehman, qui ont vendu à peu près tout ce qui pouvait l'être, restent des hommes : cruels, exaltés, oublieux et ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes