La Renaissance des stoïciens

La Renaissance des stoïciens

Une philosophie peut-elle renaître de ses cendres après des siècles d'éclipse ? C'est bien ce qui paraît arriver lorsque la Renaissance invente le néostoïcisme.

L'Antiquité avait beaucoup légué au Moyen Âge, mais le stoïcisme ne semblait pas faire partie de cet héritage. Ce sont Platon et Aristote qui occupèrent durant près de dix siècles la scène philosophique. La pensée du Portique était-elle donc morte ? elle n'était pas complètement ignorée, mais elle n'était connue qu'à travers Cicéron ou Sénèque ; elle n'était plus une référence vivante. Soudain, elle ressuscite avec l'humanisme de la Renaissance, et connaît une nouvelle vigueur durant deux ou trois siècles. Non seulement des philosophes et des théologiens très engagés dans les débats intellectuels de leur époque croisent le fer avec le stoïcisme - et la violence de leur polémique montre bien qu'il ne s'agit pas d'un exercice purement rhétorique ; mais encore une nouvelle version complète du système voit le jour. Des discussions fort âpres naissent au sujet du suicide de Caton est-ce une marque de liberté ou une preuve d'orgueil ? ; les controverses sur la prédestination - qui von ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine